Une façon de dire NON

Pour éviter les doutes, toute fausse supposition, je vous dois annoncer mon choix.
Le choix était en réalité entre le vote blanc, nul ou  l’abstention. Je n’adhère aucunement ni à Macron ni à Le Pen, je suis contre leurs programmes, leurs visions. je ne pense pas participer à une grande vague de « faire barrage au FN » parce que c’est un conditionnement dont l’auteur est l’oligarchie, le système en général.

Eh bien, tout compte fait, oh paradoxe, le seul vote qui compte c’est le vote absent, ça veut dire l’abstention. L’abstention est aussi un vote. Les chiffres sont communiquées et donnent plus ou moins de légitimité à l’élu. Je vous invite à faire pareil, si vous n’êtes pas encore décidés.

C’est aussi une façon de soutenir… la légalisation du vote blanc.

Et je profite de ce temps gagné pour travailler sur une série de monotypes « A l’attention de nos présidents », exposée bientôt du mer 17 à dim 28 mai inclus à Paris, 126 rue de Charonne 11e. Le vernissage jeudi 18 mai à partir 18h. Vous êtes bienvenus !

Que faire ?!

Voici pour rappel une sagesse. Nous n’aurons plus droit à nous plaindre ! Quoi que nous choisissons. Nous avons raté le 1er tour. Maintenant c’est le racisme ou la France à vendre ou même à donner ? La culture ne compte plus (jeu de mots : bah oui, elle n’est pas rentable), l’art français – une illusion ?

Et pour détendre l’atmosphère, une blague fort sympathique trouvée sur le net (citée après skanderer):

— Entre nous, Monsieur Hollande, pourquoi souhaitez-vous que Macron vous succède à la présidence ?
— Je veux que les Français me regrettent.

Je vote Asselineau

Tellement des choses à dire sur cette campagne qui met à nu le système totalitaire de l’Union Européenne, les oligarchies de toutes sortes et enfin les médias, transmetteurs de cette propagande. Les médias ? Il faudrait dire plutôt les journalistes, ils ont les noms, les responsabilités, les salaires. Tous ne se sont pas vendus, écoutez Natacha Polony :

En attendant, je vote Asselineau – vote par conviction (donc vote démocratique), vote pour le candidat du média libre (internet), vote au-delà des clivages et pour la paix.

« L’histoire ne repasse pas les plats. » – Céline.

 

Le dessin en fête

 

MAIKA_C'est ésposition et belle

MAIKA_C’est ésposition et belle

 

Vous êtes cordialement invités  à voir l’exposition où j’expose 3 dessins. Ci-dessus un petit aperçu, pas représentatif (fait par un anonyme durant ma performance) mais sympathique.

Venez vite, ça ne durera pas longtemps ! Le vernissage c’est ce soir le 30 mars à 18h au 128, rue de Charonne, Paris 11e.

Dans l’art, la solution

Après le vernissage.

A l’occasion de cette expo « Minis & Multiples » qui a lieu dans une galerie rue de Charonne Paris 11e, peu de temps après les attentats du 13 novembre, il serait difficile de ne pas en faire une allusion. La solution que je propose se trouve dans les mots banales, même désuets (comme d’habitude ce sont les mots les plus forts si on fait la lecture profonde). Paix, Fraternité, Amour, Liberté.
La guerre n’était jamais une solution, elle apporte une guerre en réponse.

une de mes œuvres exposées (n’hésitez pas à cliquer sur la photo)

savoir plus sur l’expo